Une promotion, 7 projets : découvrez Barduino, le bar automatisé conçu par l'équipe d'Alex Bitar (EPITA promo 2017)

Pour son projet de fin d'études, Alex Bitar (EPITA promo 2017) s'est associé à d'autres étudiants de la Majeure Génie Informatique des Systèmes Temps Réel et Embarqués (GISTRE) pour concevoir Barduino, un bar automatisé et contrôlable avec une application mobile Android.

projet_fin_etudes_bar_automatise_barduino_gistre_promo_2017_etudiants_epita_01.jpgComment fonctionne ce bar automatisé ?
C'est simple : l'utilisateur place d'abord ses bouteilles d'alcool sur le bar. Il configure ensuite le bar afin de lui signifier quelles bouteilles ont été disposées afin de pouvoir avoir une liste des cocktails prédéfinis et réalisables grâce à elles. Enfin, il positionne son verre sur le socle motorisé puis commande le cocktail qu'il souhaite via l'application : le verre se déplace automatiquement alors de bouteille en bouteille avant de recevoir les dosages nécessaires, également délivrés automatiquement une fois le verre placé en dessous. Le prototype est aujourd'hui fonctionnel.

Combien de temps avez-vous travaillé dessus ?
À l'EPITA, on nous demande de commencer à travailler sur notre projet de fin d'études un à deux mois après notre entrée dans la Majeure. Cela équivaut donc à 8-9 mois de travail, évidemment entrecoupés de cours et des autres projets propres à notre formation. Cela se fait en parallèle tout au long de l'année.

Pourquoi avoir choisi de partir sur un tel projet ?
Comme le projet est noté et qu'il allait nous suivre plusieurs mois, François Bertet, Harold Fong, André Millon et moi-même, voulions un sujet à la fois intéressant techniquement et fun. Pour nous, ce bar automatisé n'était pas simplement une charge de travail : on le voyait surtout comme un passe-temps passionnant sur lequel on allait volontiers passer de nombreuses heures.

projet_fin_etudes_bar_automatise_barduino_gistre_promo_2017_etudiants_epita_02.jpgCe projet demande de multiples compétences, avec des composantes logiciels et systèmes, mais aussi des aspects mécaniques et du bricolage pour la réalisation du prototype. Comment vous vous y êtes pris pour réussir cela ?
Nous avons mis la main à la pâte ! Nous avons commencé par réaliser une simple maquette en carton de la structure, très minimaliste et à 1/5e de la taille définitive, afin de mieux appréhender sa conception future. Quand nous avons vu que la maquette collait à nos aspirations, nous sommes allés dans une enseigne de bricolage pour commander des planches sur-mesure et les assembler. Une fois la structure montée, il nous restait à ajouter la partie mécanique, avec le moteur, le socle coulissant, etc. Ce n'est qu'après cette partie que nous avons attaqué le développement logiciel, l'étape finale.

Quel a été le plus gros défi de ce projet ?
Notre formation étant tournée sur le logiciel, je dirais sans doute la partie mécanique. Avant le bar automatisé, nous n'avions jamais véritablement eu à bricoler pour un projet fonctionnel de cette ampleur. On a dû se montrer malins pour apprendre comment bien monter les moteurs ou trouver les bons mécanismes à utiliser pour déverser les liquides au bon niveau.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

projet_fin_etudes_bar_automatise_barduino_gistre_promo_2017_etudiants_epita_03.jpg

Alex Bitar et Harold Fong


L'EPITA vous propose de découvrir sept projets de fin d'études parmi la vingtaine portée par les futurs ingénieurs de sa promotion 2017. Découvrez également Kowffice, d'Erwan Vasseure, étudiant de la Majeure Multimédia et Technologies de l'Information (MTI).

  • Catégorie :
    Ingénieurs
  • Posté le :
    27/06/2017
  • Lien
  • Commentaires :
    (0)