Une promotion, 7 projets : découvrez le service pour Docapost conçu par Thibaut Betbeder, Alexandre Gay et Corentin Watts (EPITA promo 2017)

Thibaut Betbeder, Alexandre Gay et Corentin Watts (EPITA promo 2017) sont tous étudiants en 5e année de la Majeure Multimédia et Technologies de l'Information (MTI). Dans le cadre de leur projet de fin d'études, les trois futurs ingénieurs ont choisi de s'associer à Docapost (Groupe La Poste) pour imaginer un service innovant.

projet_fin_etudes_entreprise_docapost_application_notes_frais_mti_promo_2017_etudiants_epita_01.jpg

Corentin Watts, en pleine présentation du projet réalisé par son équipe pour Docapost

Qu'est-ce vous a demandé Docapost ?
Docapost est une entreprise du Groupe La Poste qui compte de nombreux clients du CAC 40 pour un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros et près de 4 500 employés. Elle propose de multiples services, notamment en rapport avec l'automatisation et la simplification de la gestion du courrier. Lors de la session de présentation projets de fin d'études avec entreprise (PFEE), les professionnels de Docapost nous ont parlé de leur travail et de leur envie de concevoir une application de gestion de notes de frais fonctionnant de manière originale : en prenant en photo un ticket de caisse avec l'application, l'ensemble des informations du ticket serait transmis à un responsable pour que celui-ci puisse valider la note de frais et lancer le remboursement. Un vrai gain de temps. Comme nous trouvions l'idée innovante et que nous pensions que cela allait être sympa de plancher dessus, nous avons fait une présentation à notre tour pour défendre notre envie de travailler sur ce projet. C'est comme ça que l'entreprise nous a sélectionnés.

Pourquoi avoir choisi de travailler sur un projet avec une entreprise et non pas un projet entrepreneurial ou un projet libre ?
Notre objectif était d'acquérir les bonnes pratiques communes à celles d'un grand groupe. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé : grâce à Docapost, nous avons pu voir comment une grande entreprise gérait un projet du début à la fin, comprendre ses méthodologies, etc.

Quel a été votre rôle ?
Nous avons dû tout construire de A à Z. Pour définir les besoins exacts de l'entreprise, nous avons eu de nombreuses réunions en amont avec les responsables de Docapost. Après plusieurs mois de travail, nous n'avons évidemment pas réalisé l'application définitive mais avons conçu un « proof of concept » de ce qu'elle pourrait être dans sa version finale. Nous avons travaillé sur la partie application mobile du projet, celle qui concerne la prise de photo, l'analyse du ticket et l'envoi d'informations, pas la partie back end.

Quel a été le plus gros défi à surmonter lors de ce PFEE ?
Comme nous devions concevoir une application « cross platforms », c'est-à-dire pour iOS et Android, il a fallu opter pour une technologie capable de s'adapter à ces différents supports. Pour cela, nous avons choisi d'utiliser Ionic, un framework open source que nous ne connaissions pas du tout avant le début de ce projet. Voilà le plus grand défi que nous avons dû surmonter : le fait de se plonger dans Ionic et d'apprendre à le maîtriser afin d'avancer rapidement sur l'application.


L'EPITA vous propose de découvrir sept projets de fin d'études parmi la vingtaine portée par les futurs ingénieurs de sa promotion 2017. Découvrez également Barduino, d'Alex Bitar, François Bertet, Harold Fong et André Millon, étudiants de la Majeure GISTRE.

  • Catégorie :
    Ingénieurs
  • Posté le :
    29/06/2017
  • Lien
  • Commentaires :
    (0)