Retour sur la finale du concours Algoréa 2017 à l'EPITA Paris

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_09.jpgDu 5 au 9 juillet 2017, près de 20 collégiens et lycéens étaient présents à l'EPITA Paris pour disputer la finale du concours de programmation Algoréa. Retour sur cette édition rassemblant des jeunes passionnés venus de toute la France avec Mathias Hiron, président de l'association France-ioi.

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_04.jpgretour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_01.jpg

Mathias Hiron

À qui s'adresse Algoréa ?
Mathias Hiron : C'est un concours gratuit qui s'adresse aux élèves du CM1 à la 1re. La finale réunit les 21 meilleurs collégiens et lycéens ayant participé à l'ensemble des étapes du concours Algoréa qui, au départ, concerne près de 47 000 concurrents. Pour se départager, les finalistes devaient prendre part à deux ultimes épreuves de quatre heures, l'une le vendredi et l'autre le dimanche, comportant des exercices de programmation algorithmique à résoudre.

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_05.jpgÀ quoi ressemblent les finalistes ?
Le profil des finalistes est très varié cette année, avec des jeunes qui vont de la 6e à la 1re. La plupart n'en sont pas à leur première compétition. Certains sont d'abord passés par le concours Castor qui regroupait 475 000 participants dans toute la France et les quatre étapes qualificatives d'Algoréa qui représentent des difficultés successives. Si le concours Castor est entièrement organisé dans des établissements scolaires, Algoréa, qui représente l'étape suivante, est lui accessible à l'école comme depuis chez soi. Et évidemment, France-ioi accompagne les participants tout au long de l'année dans leur apprentissage. Notre but étant d'encourager ces jeunes à progresser le plus possible dans la programmation et l'algorithmique.

Parmi les finalistes de cette édition 2017, on retrouve seulement deux filles. Pourquoi ?
C'est vrai que le nombre de filles est relativement faible dans les étapes les plus avancées du concours, sans doute parce que l'aspect compétition leur parle moins. Pour autant, les choses évoluent petit à petit. D'ailleurs, avoir deux filles en finale, c'est tout sauf anecdotique. Cette année, on aurait même pu en avoir une troisième, qui était finaliste l'an dernier : malheureusement pour elle, cela ne s'est pas joué à beaucoup cette fois-ci. Il faut dire que le niveau de la compétition est très élevé.

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_06.jpgretour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_03.jpg

Quelles étaient les récompenses remises cette année aux participants ?
Outre la finale en elle-même qui, en plus des épreuves, permet aux participants de prendre part à de nombreuses activités, plusieurs récompenses ont été distribuées grâce à nos sponsors. Le grand gagnant, Adrien Vannson, un élève de seconde, est ainsi reparti avec une imprimante 3D Up Mini2 offerte par iMakr et un séjour de 3 jours et 2 nuits à Londres pour rencontrer l'équipe de développeurs de MyMiniFactory. Le second, Baptiste Tesson, a remporté une tablette tactile offerte par ApyCat. Enfin, les mieux classés ont reçu des calculatrices programmables Casio. Tous les finalistes ont également obtenu de nombreux livres grâce à Wolfram et les Editions Eyrolles. Au-delà des dotations, les sponsors sont également ceux qui rendent la finale possible en prenant en charge les frais d'hébergements des finalistes, comme l'EPITA qui, non contente d'accueillir l'événement, prend aussi en charge les frais de douze d'entre eux.

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_10.jpg

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_02.jpg

Les finalistes devant la Geode, lors d'une visite organisée

Cette édition 2017 d'Algoréa a aussi été marquée par l'annonce de la création d'une nouvelle compétition, n'est-ce pas ?
Oui. Au mois de septembre 2017 se déroulera en Bulgarie la toute première édition des Olympiades Européennes Junior d'Informatique (EJOI). C'est une grande nouvelle puisque, jusque-là, il n'y avait jamais eu d'Olympiades concernant toute l'Europe et réservées uniquement aux collégiens. Du coup, cette année, le classement final du concours Algoréa a permis de sélectionner les meilleurs collégiens qui porteront les couleurs de cette équipe de France Junior lors de l'événement : les heureux élus sont donc Erwin Deng, Yael Dillies, Vincent Jules et Grégoire Le Corre !

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_11.jpgUne partie de l'équipe de France Junior !

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_07.jpgJoël Courtois, le directeur général de l'EPITA, en compagnie des finalistes

retour_finale_concours_algorea_programmation_collegiens_lyceens_france_ioi_epita_2017_08.jpg

L'équipe de France des Olympiades Internationales d'Informatique (IOI) 2017 était aussi présente pour la remise des prix

  • Catégorie :
    Ingénieurs
  • Posté le :
    11/07/2017
  • Lien
  • Commentaires :
    (0)