L'EPITA vue par Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du premier ministre, chargé du Numérique

semaine_recherche_innovation_conference_ouverture_philippe_bourhonesque_cto_ibm_france_epita_evenement_fin_commencement_technologies_02.jpg
Pour conclure l'édition 2017 d'une Semaine de la recherche et de l'innovation riche en conférences passionnantes, l'EPITA a eu le plaisir de pouvoir compter sur la présence d'un invité de marque en la personne de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du premier ministre, chargé du Numérique. L'occasion pour le représentant de l'État de rappeler aux futurs ingénieurs de l'école toute la confiance que la France leur porte afin d'imaginer le monde de demain.

retour_semaine_innovation_recherche_2017_etudiants_professionels_entreprises_conferences_evenement_epita_paris_mounir_mahjoubi_secretaire_etat_numerique_05.jpg

Mounir Mahjoubi

Mounir Mahjoubi : « Si j'ai accepté l'invitation de l'EPITA, c'est surtout pour venir à la rencontre des étudiants. Ma vie professionnelle, je l'ai commencée à 16 ans, en tant que technicien réseau, un métier qui m'a passionné. Les étudiants de l'EPITA, eux, vont devenir dans quelques années ingénieurs - ils vont penser le monde qui arrive, être ceux qui inventeront de nouvelles choses et rendront possible ce qui avait été déjà imaginé par leurs prédécesseurs -, mais ils ne devront justement jamais oublier cet "esprit technicien", cette inventivité. C'est pourquoi ces moments d'accélération dans leur scolarité, qui leur permettent de mener des projets, sont extrêmement importants.
C'est d'ailleurs toute cette culture que j'essaye d'apporter au sein du gouvernement aujourd'hui : en adoptant toutes ces valeurs que l'on retrouve également à l'EPITA, nous allons transformer l'État numériquement, faire évoluer l'IT et rendre le service public plus accessible et rapide tout en le rendant moins coûteux et en augmentant la valeur qu'il peut créer.
Au final, si je dois donner un seul conseil aux étudiants de l'EPITA, ce serait de continuer à "faire du bruit", à parler, à rester curieux et à avancer car ils n'ont pas à "subir" la révolution numérique : ils sont là pour la créer et la dessiner par leur travail et leur réflexion ! Ils doivent surtout profiter de leurs années d'études pour commencer à faire ce qu'ils développeront en plus grand dans le futur. Et à chaque fois qu'ils seront amenés à penser et concevoir de nouveaux projets, ils devront se poser la question de pourquoi les faire et si ces innovations sont bien en adéquation avec leurs valeurs ».

retour_semaine_innovation_recherche_2017_etudiants_professionels_entreprises_conferences_evenement_epita_paris_mounir_mahjoubi_secretaire_etat_numerique_02.jpg

Mounir Mahjoubi en compagnie de Joël Courtois, le directeur général de l'EPITA

retour_semaine_innovation_recherche_2017_etudiants_professionels_entreprises_conferences_evenement_epita_paris_mounir_mahjoubi_secretaire_etat_numerique_03.jpgretour_semaine_innovation_recherche_2017_etudiants_professionels_entreprises_conferences_evenement_epita_paris_mounir_mahjoubi_secretaire_etat_numerique_01.jpgretour_semaine_innovation_recherche_2017_etudiants_professionels_entreprises_conferences_evenement_epita_paris_mounir_mahjoubi_secretaire_etat_numerique_04.jpg

  • Catégorie :
    Innovation
  • Posté le :
    22/09/2017
  • Lien
  • Commentaires :
    (0)