Top départ pour les Grands Projets ETNA de la promotion 2018

Au mois de janvier, en parallèle à l'Innov'Camp, l'ETNA lançait officiellement la première phase des Grands Projets ETNA (GPE) de sa promotion 2018. Faisant aussi bien appel à la créativité qu'au savoir-faire technique des étudiants, les GPE ont pour vocation d'imaginer les applications et services de demain. En attendant la présentation finale des réalisations, prévue au mois de novembre 2018, Corentin de Montmarin, responsable pédagogique du cursus, revient sur les avantages et objectifs de ce dispositif tourné vers l'innovation.


Comment s'est passé le lancement de cette nouvelle génération des GPE ?
Très bien ! Au départ, il s'agissait surtout d'accompagner les étudiants afin qu'ils puissent trouver l'idée qui sera au cœur de leur futur projet. En effet, les GPE sont des projets innovants du point de vue technologique à mener seul ou équipe, durant les 4e et 5e années du cursus. Ainsi, le 20 janvier, nous avons organisé une journée de séminaire permettant aux étudiants de rencontrer différents experts - en communication, marketing, organisation, technologies... - pour affiner leur idée et en trouver une qui soit viable techniquement et puisse correspondre à une demande réelle. Cela s'est déroulait via une originalité pédagogique puisque les étudiants avaient reçu des jetons à dépenser à bon escient pour profiter d'une consultation auprès des experts de leur choix ! Il s'agissait aussi de leur donner les clefs pour qu'ils commencent à entrevoir l'organisation de ces GPE sur les deux années à venir. Ils ont enfin été entraînés au pitch devant un jury, pour défendre leur concept.

Retrouve-t-on des thématiques communes au sein des GPE, d'année en année ?
Effectivement, il y a des formats qui reviennent souvent au fil des promotions. Je pense en premier lieu aux applications pensées pour améliorer le quotidien des utilisateurs. Il n'est donc pas rare de retrouver des applis de type marketplace, mettant en relation des personnes ayant les mêmes centres d'intérêts ou besoins. C'est un grand classique des GPE, qui peut se décliner cependant sur un vaste choix de thématiques.

Combien de GPE seront proposés par la promotion 2018 ?
Nous prévoyons entre 27 et 35 GPE, certains projets et équipes pouvant fusionner par la suite.

Pourquoi les GPE représentent une étape majeure du cursus des étudiants ?
C'est important car cela leur apprend à développer un projet sur le long terme, tout en ayant l'occasion unique de pouvoir bénéficier d'un accompagnement spécifique des enseignants de l'école ainsi que de moyens techniques. Surtout, les GPE représentent parfaitement l'ambition de l'ETNA, qui met tout en œuvre pour former des professionnels capables de mener des projets de ce type en entreprise. Outre l'innovation, les GPE font directement référence à une autre valeur portée par l'école, celle de l'entrepreneuriat. Même si tous les GPE n'ont pas vocation à donner naissance à des start-ups, le dispositif permet déjà aux étudiants intéressés d'utiliser ces deux années pour construire une future entreprise.

De plus en plus d'entreprises, dans l'informatique et d'autres secteurs, n'hésitent pas non plus à inciter leurs salariés à se muter en intrapreneurs, en les poussant à développer et proposer des projets en interne, pour l'entreprise ou leur épanouissement personnel. Finalement, les GPE s'inscrivent aussi dans cette mouvance.
C'est d'autant plus vrai que bon nombre de nos étudiants effectuent leur alternance dans des entreprises établies qui sont très sensibles aux éléments pouvant être porteurs d'innovation. Les recruteurs sont de plus en plus sensibles aux profils capables d'apporter des idées nouvelles et de les mettre en œuvre. C'est encore plus criant dans le secteur de l'informatique où les microentreprises et société de services encouragent leurs salariés à développer ce genre de compétences.

Catégorie : L'actu | Postée le | Lien permanent