Un Master Code Camp pour se plonger dans la Blockchain Ethereum

Organisés de façon régulière tout au long du cursus, les Code Camps de l'ETNA permettent aux étudiants de se challenger à travers des défis axés sur les nouvelles technologies durant une semaine thématique composée de conférences et d'une réalisation technique en mode hackathon.

master_code_camp_etudiant_blockchain_Ethereum_2017_01.jpgAu mois de février 2017, l'école proposait ainsi un Master Code Camp, une version adaptée des Code Camps et destinée aux étudiants de 4e année, dédié à la Blockchain Ethereum. Pour cela, l'école avait fait appel aux représentants d'acteurs du secteur : Crypto4all, une société de conseil spécialisée sur l'intégration de la technologie Blockchain en entreprise, Daisee, un programme de recherche porté sur l'émergence de systèmes et d'infrastructures distribuées dans le monde de l'énergie, le Groupe SII, une entreprise de services du numérique (qui s'est récemment associée à l'ETNA pour lancer la websérie « Blockchain Révolution ») et SolPad, une entreprise œuvrant sur les réseaux électriques de demain. Ces professionnels étaient présents pour apporter de précieux conseils aux futurs architectes en informatique destinés à travailler à l'avenir sur ces nouvelles approches au cœur de la révolution numérique. Bien encadrés, les étudiants du Master Code Camp pouvaient alors travailler sur la technologie, mais aussi voir comment l'utiliser pleinement. « L'objectif était de dépasser l'effet de mode et de voir les vrais avantages de la Blockchain Ethereum par rapport à ce qui existe déjà, précise Corentin de Montmarin, responsable pédagogique du cursus. Les projets des étudiants étaient ainsi valorisés sur leur capacité à utiliser les spécificités de la Blockchain (automatisation, smart contract, rémunération, distribution de l'information). »


Retrouvez le témoignage de Rieul Techer, co-fondateur de Daisee



Retrouvez les témoignages de Tatiana Rozoum et Christophe Ozcan, cofondateurs de Crypto4All



Catégorie : L'actu | Postée le | Lien permanent