Le blog

Jérémy Kohlmann (Strasbourg, promo 2014), blogueur reconnu et créateur d'entreprise !

Jérémy Kohlmann, tout juste diplômé de l'ISEG Marketing & Communication School, vient de créer son entreprise BW-YW SARL en accord avec sa passion de bloggeur !

Jérémy Kohlmann.jpg

2AI : Vous êtes jeune diplômé et avez déjà créé votre entreprise. D'où vous est venue cette idée ?

Jérémy : Je travaillais sur mes différents blogs depuis plusieurs années en étant étudiant, transformer une activité plaisante et potentiellement lucrative en métier était pour moi une suite logique.

J'avais déjà commencé à me faire une petite place sur le marché du web et de la mode masculine, j'ai voulu passer à plein temps et professionnaliser ce que j'aimais faire. L'idée ensuite a été de trouver un besoin, et de créer un produit pour y correspondre, puis de le proposer à une audience existante.

2AI : Pourriez-vous nous décrire votre travail ?

Jérémy : Entrepreneur, blogueur, rédacteur, marketeur, communicant et j'en passe. Quand on est entrepreneur, d'autant plus sur le web, il faut savoir toucher à tout. Mes journées se partagent entre le travail administratif (même si mon associé fait ça bien mieux que moi), répondre à de nombreux e-mail, écrire des articles et préparer des reportages mais aussi marketer des offres, identifier de nouveaux besoins pour créer de nouvelles offres.

A côté de ça, je fais un peu de consulting pour les professionnels dans les secteurs entourant le style masculin et depuis peu féminin : organisation d'événements mode, réflexion stratégique.

J'ai eu la chance de nouer de nombreux partenariats pendant et après l'ISEG Group (une bonne partie grâce à l'ISEG Group d'ailleurs), lesquels me permettent de toucher à de nombreux secteurs d'activités et de ne jamais m'ennuyer.

2AI : Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Jérémy : BW-YW SARL est la structure juridique se positionnant derrière Bw-Yw.com.

Aujourd'hui cette société regroupe également le site féminin Ma Vie en Robe et d'autres projets à venir. Nous sommes 2 associés et travaillons avec plusieurs Free-lances au quotidien.

Par ailleurs, comme dit plus haut, nous travaillons également comme consultants ou prestataires à la demande, et selon les besoins de nos partenaires commerciaux.

Finalement, nous avons tout fait pour transformer les gens avec qui nous avions des affinités professionnelles en partenaires sur la durée.

2AI : Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées lors de la création de votre entreprise ?

Jérémy : Sans aucun doute l'administratif, la comptabilité... Ce n'était pas mon point fort étant étudiant, et ça ne l'est toujours pas. Heureusement, mon associé a su me remettre sur les rails à ce niveau. Je suis plus à l'aise lors d'événements Networking, et derrière mon ordinateur.

La deuxième difficulté est de faire coïncider un budget annuel fixe et des envies d'investissement dans de nouveaux projets. Il faut trouver des façons de baisser les coûts ou de nouer des partenariats pour arriver à tenir le budget.

C'est plutôt difficile mais également satisfaisant quand on y arrive.

2AI : Quelle est votre « actualité » du moment ?

Jérémy : Nos activités avec les professionnels surtout. Après avoir sorti un livre sur la mode masculine (Le guide du style en 59 chapitres), nous avons voulu nous tourner vers le B to B en laissant le temps aux blogs de trouver leurs audiences.

Il faut du temps pour être reconnu et accepté sur le web, les lecteurs doivent apprendre à nous faire confiance avant d'acheter nos produits.

A côté de ça, nous avons des besoins de trésoreries, et nous savions travailler avec les professionnels, la suite était naturelle...

Pour ceux qui nous suivent de près, un nouveau livre numérique devrait arriver sous peu, mais si j'en dis plus, mon associé et mes collaborateurs vont me fouetter.

2AI : Comment vous projetez-vous dans l'avenir ?

Jérémy : Encore présent je l'espère ! Nous souhaitons nous positionner comme experts sur le style masculin, pour les particuliers comme pour les professionnels. Ce n'est pas un pari facile, il y a des acteurs assez puissants sur ce secteur ; mais en ne marchant pas sur leurs traces et en trouvant notre voie, cela peut bien se passer (en théorie du moins).

Nous avons la chance de bien nous entendre avec nombre d'acteurs de notre branche, qui n'hésitent pas à nous conseiller malgré la concurrence indirecte.

C'est finalement le plus important pour un jeune patron, pour un entrepreneur : s'entourer.

2AI : Quel a été votre parcours professionnel (stages) avant de créer votre entreprise ?

Jérémy : J'ai fait un stage dans l'événementiel, qui n'a pas été de tout repos et je me suis rapidement tourné vers le web après cela. Création de sites internet pour des professionnels, stagiaire community manager et assistant à l'éditorial, rédacteur web. J'ai essayé de toucher à tout ce qui concernait le web et le blogging, en passant de l'annonceur à l'agence pour trouver ce qui me convenait vraiment au niveau pro.

Finalement, c'est en travaillant pour moi même que je suis le plus pertinent et le plus productif. Je ferais sûrement plus d'erreurs que si j'avais cherché un travail standard, mais les erreurs sont plus valorisantes pour moi quand on les fait dans sa propre société.

2AI : Qu'attendez-vous de l'association des Anciens ?

Jérémy : Des échanges surtout. C'est le maître mot en ce qui concerne le réseau, il faut chercher le gagnant-gagnant partout, celui dont on parle tant. Si l'on cherche à nouer de véritables relations avec nos contacts professionnels, il ne peut en ressortir que des choses positives selon moi.

Merci pour ces questions auxquelles j'ai pris plaisir à répondre !

Merci à Jérémy d'avoir répondu à nos questions.

Interview par Pauline Walter