Ecole de commerce

Diplôme Grande École visé Bac+5, Grade de Master

Actualités et presse

Parole d'étudiant : Théo James

Actuellement en année de césure, Théo nous livre son expérience lors du concours BCE et donne ses conseils pour les préparationnaires du concours 2016.

Théo James.png

Comment as-tu vécu tes études en Prépa ?

Mes deux années de classe préparatoire m'ont paru durer une éternité. Les concours, on s'y prépare tous les jours, mais on a l'impression qu'ils n'arriveront jamais, que l'école de commerce est un horizon lointain.

Un beau jour, tout s'accélère et sans trop réaliser, on se retrouve devant un jury d'admission, on rencontre des étudiants d'école de commerce et on réalise qu'on est proche de notre objectif. Ce qu'il faut garder à l'esprit c'est que cette période difficile et éprouvante en vaut la peine. Mon objectif était de travailler durement pour ensuite avoir accès à une vie étudiante et professionnelle riche en aventures et en beaux moments, j'ai tenu bon avec cette motivation et au final la vie à l'ISG a tenu toutes ces promesses.

As-tu quelques conseils à donner aux préparationnaires pour les écrits BCE ?

Les écrits, il faut les aborder comme un marathon ! C'est un moment extrêmement éprouvant mentalement et physiquement. Les épreuves s'enchainent, mais ne se ressemblent pas. Moi personnellement, j'ai énormément révisé en amont puis durant les écrits, j'ai essayé de me préserver au maximum pour économiser mes forces et ma concentration. La veille des épreuves, je relisais seulement les grands axes et le vocabulaire pour les langues. Du reste, je me couchais très tôt pour me lever au moins trois heures avant la première épreuve afin d'être totalement réveillé. Le sport a aussi été essentiel dans ma manière d'aborder les oraux, car cela me défoulait et m'empêchait de stresser. Enfin, j'écoutais une musique type « Eye of the tiger » avant chaque épreuve comme si je rentrais sur un ring !

Quels seraient tes conseils aux préparationnaires pour les oraux BCE ?

Pour les oraux, j'ai listé une cinquantaine de questions « classiques » auxquelles j'ai pris le soin de préparer une réponse structurée que j'apprenais par cœur pour éviter au maximum d'être hésitant le jour J. Avoir l'air sûr de soi est essentiel pour faire bonne impression. Je pense également qu'il est important d'avoir une élocution percutante, moi, je récitais des textes de rap rapidement pour travailler ma prononciation et mon souffle, cela peut paraître étrange, mais ça a très bien fonctionné.
L'objectif de ma préparation était d'arriver devant le jury de la manière la plus détendue possible, en sachant parfaitement qui j'étais et ce que je voulais faire pour ne pas être envahi par la pression à la première question piège. J'ai d'ailleurs remarqué que la bonne humeur, la décontraction et un brin d'humour pouvaient être déterminants.

Quelles ont été tes 3 principales motivations pour choisir l'ISG ?

L'ISG était une école qui était dans mon viseur. L'École se trouvait en plein cœur de Paris, dans un écosystème riche, actif avec un fort réseau largement représenté. Je me suis dit que ce serait un bon tremplin pour mon avenir. De plus, la diversité des programmes et les opportunités associatives étaient séduisantes. Mon choix a été validé en rencontrant les étudiants, entre eux et moi l'alchimie est tout de suite passée. Leurs profils étaient motivants et j'avais envie de les retrouver l'année suivante.

Aujourd'hui, où en es-tu ?

Le temps passe trop vite ! Après avoir participé à un week-end d'intégration mémorable, j'ai rencontré une bande d'amis super, nous nous sommes lancés dans l'aventure BDE en créant notre liste et nous avons remporté les élections. Cette période était géniale, pleine de défis et de rencontres. Nous avons effectué notre mandat avec de l'ambition et des objectifs en proposant aux étudiants des évènements culottés. En effet, nous avons privatisé l'Hippodrome de Longchamp pour le Gala et nous avons emmené les étudiants de première année en Espagne pour un WEI formidable. Après une année passé à la présidence du BDE, c'est avec beaucoup de mélancolie que nous avons passé de flambeau en janvier 2016. Cela nous a permis de nous lancer dans de nouvelles aventures car la plupart des membres du bureau sont actuellement au Chili, en Chine, en Espagne ou aux États-Unis. Pour ma part, j'ai choisi d'effectuer une césure pour me professionnaliser un peu plus. Toutefois, je partirais en Afrique du Sud en janvier prochain pour vivre encore de nombreux moments inoubliables.

Quel est ton projet professionnel ?

Mon projet professionnel ? Je semble m'orienter petit à petit vers une carrière dans le marketing. Grâce aux cours dispensés à l'ISG, j'ai pu me rendre compte de la grande diversité de possibilités que représentait ce domaine et des enjeux qu'il impliquait. Étant passionné de nouvelles technologies et de tout ce qui touche de près ou de loin au numérique, je pense me spécialiser en Marketing Digital. C'est un métier en pleine expansion et très recherché par les grands groupes, de quoi aspirer à une carrière passionnante. Je dois dire que la césure représente une formidable opportunité de trouver sa voie et d'affiner ses vocations. Maintenant, à moi de jouer !

Quel serait ton conseil aux Admissibles pour bien choisir leur École ?

Si j'ai un conseil à donner aux admissibles pour bien choisir leur école, c'est de regarder les indicateurs qui correspondent le mieux à leur profil. Il existe tout un tas de critères pour classer les écoles, mais tous ne concernent pas l'étudiant. Moi, à l'époque, j'avais regardé les classements en terme de création d'entreprise et de taux d'employabilité, car j'avais un profil très orienté professionnel et carrière. Les classements sont importants, mais il faut comprendre que les classements globaux veulent tout et ne rien dire et qu'il est difficile de miser deux ans de travail acharné sur quelques lignes de tableau. Il faut aussi se renseigner sur l'esprit de l'École, ses valeurs et surtout aller à la rencontre des étudiants durant les oraux. Ce sont eux qui représentent le mieux une école, ses ambitions et son esprit.

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre de IONIS Education Group, créé il y a près de 50 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Grande école de l’ISG est visé Bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 125 universités partenaires dans 50 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 20 000 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année près de 3 500 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale, il est membre de l'EFMD, de l'AACSB de CLADEA, de l' AmCham et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.