Ecole de commerce

Diplôme Grande École visé Bac+5, Grade de Master

Actualités et presse

ISG Planète Ouverte : 1er épisode de Shangai Express

Brillant étudiant du Master Grande École de l'ISG, actuellement en échange académique à Shangai, Grégoire Doxat nous relate ses aventures, assaisonnées d'un humour helvétique au 10ème degré.

Grégoire Doxat_PC2017_Shangai.jpgMon premier contact avec le contexte culturel chinois eut lieu à l'aéroport d'Amsterdam, quand j'appris le retard d'une heure de mon avion pour Shanghai. Comme nous l'avait expliqué notre professeur de management interculturel, la notion de retard n'existe pas dans les peuplades holistes. Il ne s'agit pas là-bas de quart d'heure de politesse comme mon réveil a l'habitude de m'en imposer mais d'heure de politesse. Dans l'avion, me voyant bloqué entre le Yin et le Yang pour 13 heures de vol, une charmante hôtesse de l'air asiatique me déplaça pour me permettre de profiter une dernière fois de films occidentaux non censurés.

Après un lent passage par la douane chinoise qui me prit en photo sous mon meilleur profil, un objectif se présenta à moi : prendre un taxi. Avant mon arrivée sur le territoire, mon Airbnb m'avait averti, je devrais me méfier des faux taxis. Mais je me laissais berner par le magnifique badge décoré de photos de taxi d'un chinois souriant. Une longue négociation commença entre l'homme et moi sur le prix de la course, car en Chine tout est négociable mais commence au prix fort, surtout pour les visages pâles. Quand mon taxi s'arrêta en plein milieu de l'autoroute, donna de l'argent à un autre taxi et nous déplaça ma valise et moi dans ce nouveau véhicule, je compris que j'avais peut-être exagérément négocié le tarif.

Durant mon trajet, je contemplais la ville, composée de tours de 30 étages et de bâtiments assez modernes, quand mon taxi émit un râle, ouvrit la porte et projeta un magnifique crachat, nouvelle découverte de la culture chinoise. Après cette inquiétante journée, je me réfugiais lâchement pour mon 1er repas dans une enseigne installée depuis quelques années à Shanghai, où les mets sont un mélange de traditions américaines et de traditions chinoises et dont le personnel reste toujours accueillant : « McDonalds ».

Après quelques jours de recherche en compagnie de Jessica, mon agent immobilier qui ne ressemblait pas à une Jessica, j'eus enfin trouvé un magnifique chez moi, avec des toilettes qui n'étaient pas à la turc. A mon grand désespoir, ces dernières sont très communes dans les restaurants, la menace perse est toujours présente tapie dans l'ombre... Jessica m'ayant prévenu de l'existence d'un Carrefour, proche de chez moi. Je décidais de me ravitailler et voguais sur mon caddie, rêvant de steaks hachés. Tortues, grenouilles et anguilles m'attendaient dans ce que je crus être le rayon Animalerie, mais qui n'était en fait que la Poissonnerie. Je décidais alors d'acheter un poulet au curry, qui m'aveugla dans un premier temps lors de sa cuisson, puis s'attaqua avec succès à mon palais.

Le lendemain après une nuit douloureuse placée sous le signe du curry, je décidais d'abord de ne plus jamais critiquer la cuisine de ma mère (pardon Maman), puis de visiter un grand musée d'art. Je découvris alors un autre particularisme local, les visiteurs sont autorisés à toucher les tableaux avec leurs doigts, laissant ainsi la marque de leur passage et leur "propre" contribution à l'Art.

Pour résumer mes premières impressions, disons que le choc culturel fut assez foudroyant. Surtout pour moi. Heureusement, je sus m'adapter, car l'homme est doué de facultés surprenantes. Pourtant je ne manque pas de curiosité ou d'intérêt pour ces différences culturelles qui pourraient peut-être expliquer les difficultés de certaines entreprises françaises à s'implanter en Chine.

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre de IONIS Education Group, créé il y a près de 50 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Grande école de l’ISG est visé Bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 125 universités partenaires dans 50 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 20 000 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année près de 3 500 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale, il est membre de l'EFMD, de l'AACSB de CLADEA, de l' AmCham et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.