Ecole de commerce

Diplôme Grande École visé Bac+5, Grade de Master

Actualités et presse

Paroles d'étudiant : Sarah Le Corff

Sarah est étudiante en 1re année du Master Grande École de l'ISG. Elle a intégré l'École via le concours BCE et nous donne ses conseils pour les préparationnaires du concours 2017.

Sarah Le Corff.jpg

Comment as-tu vécu tes études en Prépa ?

Les années en prépa ne sont jamais faciles à vivre. En internat, on ressent plus facilement l'enfermement, la tension, la fatigue des cours et des épreuves tardives et surtout l'impression d'être coupée du monde. Il n'en demeure pas moins que c'est aussi dans ces périodes difficiles qu'on noue de vraies relations amicales, que la khâgne offre un bagage culturel sans précédent, que les professeurs sont excellents et que finalement, la vie était quand même simple en prépa !

Ton conseil aux préparationnaires pour les oraux BCE ?

C'est plus facile à dire qu'à faire, mais ne vous laissez pas aller pendant les oraux. Ne pensez pas qu'admissibilité signifie admission : c'est faux, et parfois tout se joue à deux ou trois places... Lorsque vous préparez votre Tour de France, armez-vous d'une carte et essayez d'être stratégique, d'un point de vue géographique. Vous pouvez également choisir de passer des écoles qui vous intéressent moins au début pour vous entraîner mais je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure solution : le Tour de France c'est fatigant, je pense que le principal est d'éviter d'avoir à traverser le pays en deux jours...

Et les khâgneux, n'oubliez pas : nous sommes valorisés mais il faut faire attention : montrez que vous êtes adaptables et que ces nouvelles études, bien qu'à des années-lumière de ce que vous faisiez jusque-là ne vous font pas peur ! Bref, essayez de ne pas paraître « trop » littéraire.

Quelles ont été tes 3 principales motivations pour choisir l'ISG ?

Parmi toutes les écoles que j'ai passées, l'ISG a été celle qui permet le plus d'expatriation : sur un cursus de trois ans (hors année de césure), je vais passer la moitié du temps à l'étranger. L'année de césure peut permettre à qui veut de partir encore, de visiter d'autres pays, ou de retrouver Paris pour un an ! Bref, l'ISG nous laisse un choix de vie, un choix de changer de vie de manière radicale.

Puis, soyons honnêtes : je suis parisienne, je sors d'internat, et je suis ravie de retrouver ma ville, mes amis, mes sorties. La vie étudiante à Paris est littéralement frénétique, il y a toujours quelque chose à faire, et ça fait du bien !

Enfin, la journée que j'ai passée à l'ISG en juin (et pourtant c'était un samedi en fin de période) m'a convaincue : les admisseurs étaient hyper présents, hyper gentils, toutes les assos ou presque étaient représentées et mises en valeur, ce qui n'était pas forcément le cas ailleurs... ils m'ont donné envie de faire partie de ce cercle, de cet état d'esprit.

Aujourd'hui, où en es-tu ?

J'ai intégré l'International Track en septembre : tous mes cours sont en anglais, et je ne vais passer qu'un an et demi sur le campus de Paris. Je suis actuellement en recherche de stage à l'étranger pour janvier prochain, et j'espère pouvoir partir aux Etats-Unis !

Je suis présidente du BDA (le Bureau des Arts) : nous sommes 10 dans l'équipe, nous organisons des concerts, des soirées, des événements dans l'école, un ciné-club entre autres.. Nous travaillons avec les BDA d'autres écoles également ! Dans l'équipe, tout le monde a sa passion, ce petit truc qui le fait vibrer et qu'on arrive à exploiter : certains adorent le cinéma et montent des court-métrages, d'autres aiment la musique et organisent des concerts, certains sont grapheurs et organisent des événements de street-art ... en bref, on touche à tout, et ça nous rapproche.

Je suis aussi impliquée au sein de l'association Zup de Co, je donne deux heures de soutien scolaire à un collégien scolarisé dans un établissement défavorisé toutes les semaines.

Au niveau professionnel, j'aimerais pouvoir travailler dans le domaine des arts et de la culture. Je n'ai pas encore d'idée précise de ce que je veux faire, mais je veux retrouver ce domaine.

Ton conseil aux Admissibles pour bien choisir leur École

Choisissez l'école dont vous vous voyez faire partie, la vie associative qui vous attire le plus, l'école qui vous donne envie de faire le plus de choses, l'esprit qui vous attire le plus. Si vous vous sentez mal à l'aise dans certaines écoles pendant le Tour de France, ne vous forcez pas. J'ai tendance à dire que la première impression est, en l'occurrence, souvent la bonne. Vous avez le droit de ne pas aimer les mêmes ambiances que vos amis, ça arrive et ce n'est absolument pas grave !

Si vous avez envie de quitter votre ville, partez ; si vous voulez rester, restez. C'est important, n'ayez pas peur d'assumer vos choix : on pourra vous conseiller de partir de chez vous, mais quoiqu'il en soit vous partirez. Vous n'avez pas besoin de vous presser. N'oubliez jamais que le choix du cœur est bien plus important que celui de tête, sincèrement !

Quel est ton meilleur et ton pire souvenir de ton Tour de France des Oraux ?

Meilleur souvenir : les soirées dans quasiment toutes les écoles : je n'ai jamais parlé à autant de gens différents en même temps ! Aussi, cette impression de s'être surpassée pendant 10 jours, et d'avoir survécu.

Pire souvenir : je ne sais pas si c'est l'angoisse constante de rater mes trains, l'état de mon compte en banque à la fin du Tour ou un accident de café survenu sur mon chemisier blanc à 20 minutes de mon oral ...

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre de IONIS Education Group, créé il y a près de 50 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Grande école de l’ISG est visé Bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 125 universités partenaires dans 50 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 20 000 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année près de 3 500 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale, il est membre de l'EFMD, de l'AACSB de CLADEA, de l' AmCham et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.