école de commerce

Diplôme bac+5, Visé par l'État, Grade de Master

Hong Kong : Premières impressions et premières découvertes

Anna Chardon, étudiante en Master Grande Ecole (Parcours Associatif) à l'ISG, est partie effectuer un stage à Hong Kong dans le cadre de sa troisième année. Anna nous livre ses premières sensations.

Anna chardon.jpgQuelles ont été tes premières impressions en arrivant ?

     "A mon arrivée, plusieurs sentiments m'animent : Tout d'abord, l'excitation parce que j'ai hâte de découvrir cette ville mais aussi un grand sentiment d'appréhension car je ne connais rien ni personne à Hong Kong. Je ressens également une grande joie d'être ici, seule, à voler de mes propres ailes mais j'ai aussi très peur, que ce qui m'attend ne soit pas ce que j'avais imaginé. J'ai fait le choix d'arriver seulement une journée avant de débuter mon stage, pensant que de me mettre au travail dès mon arrivée serait le meilleur moyen de m'acclimater rapidement."

Comment s'est passé ton installation ?

    "Après quelques complications concernant l'appartement - un 6m2 qui me coûte une vraie petite fortune - que j'ai loué depuis la France via un site internet , je peux enfin poser mes valises. On est samedi soir et j'ai rendez-vous lundi matin à 9h30 chez SINOWELL, l'entreprise dans laquelle je vais travailler pendant 4 mois.Mon entreprise n'est pas une multinationale, c'est une petite structure composée de 10 personnes, avec à sa tête un français, installé en Chine depuis 20 ans. Mes collègues de travail sont tous chinois et je dois donc m'adapter à leur culture qui est, comme j'ai pu le découvrir, très différente de la nôtre. Ma première journée dans la ville a donc consisté à m'occuper des choses indispensables à mon installation : m'acheter un portable chinois,  me renseigner sur les moyens de transport les plus adaptés pour me rendre au bureau, faire le tour de mon quartier et quelques courses. J'habite à Wan Chai, un quartier situé entre Causeway bay, l'endroit ou je vais travailler et Central, qui est selon ce que l'on m'a dit, le quartier le plus animé de l'île (et le plus européen). Après cette première journée, tout s'est enchaîné très vite. Je travaille beaucoup et le temps passe à une vitesse surprenante."

Mymy lemay Hong kong1.jpg(Photo prise par Myriam Lemay, étudiante en Master Grande Ecole/ Parcours Multinational)

Quel élément t'a marquée ?

"J'ai été amusée de voir toutes ces femmes, assises à même le trottoir en train de pic-niquer sur des nappes et envahissant littéralement tout le quartier de Causeway Bay. On m'a expliqué plus tard qu'il ne s'agissait pas de Hong-kongaises mais de Philippines qui viennent travailler à Hong Kong, le plus souvent comme femmes de ménages et qui sont logées chez leur patron. Le dimanche étant le seul jour de repos dont elles disposent, elles se retrouvent toutes et s'assoient dans les rues pour profiter de la journée. Pour tout vous dire, j'ai trouvé assez triste de savoir que ces femmes n'ont nulle part où aller, qu'elles ont interdiction se s'installer dans les nombreux parcs que compte la ville et que leur seule alternative est de trouver un petit emplacement sur le béton pour pouvoir déjeuner."

Quelles différences culturelles as-tu remarquées ?

"La chose la plus étrange et surtout la plus difficile pour moi en tant qu'européenne est qu'ici en Chine on ne parle pas de sa vie personnelle. Ainsi,  des collègues de travail qui se connaissent depuis 10 ans et déjeunent ensemble tous les jours peuvent ignorer le nombre d'enfants qu'ils ont les uns les autres. On parle donc « de la pluie et du beau temps » et le plus souvent on ne parle d'ailleurs pas du tout. L'ambiance est extrêmement studieuse, pas de pause, pas de bruit et presque pas de communication. Tout se passe par mail. Au moment du déjeuner, nous partons tous ensemble dans un restaurant où chacun mange quand son plat arrive à une vitesse record et ne demande pas son reste quand il a terminé. Il quitte simplement la table. Dans tous les endroits que nous fréquentons, je suis toujours la seule européenne, ce qui me donne l'agréable sensation de m'immerger complètement et d'avoir la chance de comprendre un peu mieux l'art de vivre chinois."

As-tu réussi à t'intégrer facilement?

"Concernant mes rencontres, j'ai rapidement compris que les expatriés de cette ville et en l'occurrence les nombreux français qui sont installés ici, ne fréquentent pratiquement pas de Hong-kongais. Les différences entre nos deux cultures sont trop importantes pour la plupart des gens. J'ai donc la chance de vivre entre les deux... La journée, comme les chinois et le Weekend, un peu plus comme les expatriés. Malheureusement, mon travail ne me permet presque pas de participer aux activités qu'organisent les personnes que j'ai rencontrées ici car je travaille le samedi et je n'ai donc pas l'opportunité de partir en weekend dans les îles alentours ou en excursions avec eux.

De plus, j'ai remarqué que beaucoup de français vivent ici en ignorant la Chine et les chinois. Ils se sont recrées un « petit Paris » au milieu de la ville et ne s'en éloigne que très rarement. Je trouve ça dommage et considérant que je ne suis là que pour très peu de temps, j'essaie d'éviter le plus possible ce genre d'endroit, qui me font totalement oublier le fait que je me trouve à Hong-Kong.

     En conclusion, je m'adapte petit à petit, j'apprends sur les gens et découvre la ville un peu plus chaque jour. Nous avons beaucoup à apprendre d'eux mais il y a également beaucoup d'autres choses que nous n'avons pas à leur envier. Je me sens bien dans cette ville mais ce n'est pas non plus facile tous les jours. C'est simplement différent."

Commentaires

Hong kong sans parler des quartiers de LKF ou TST!!! Des locations de bateau pour visiter les iles. Des restos chic; des boui boui, l'ambiance 24/7 partout, les gratte ciel. Les tailleurs indien a tout les coin de rue qui font des costards pas chère, le ladies market pour acheter tout ce qui est imaginable. Bien sur la liste est non exhaustive. Impossible de s'ennuyé a hong kong. Il faudrait aussi expliquer le système de transport en commun génial et propre, les règles strict dans la rue, la traversée sur passages piétons, les mégots de cigarette...

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

Nuage de tags

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre IONIS Education Group, créé il y a plus 40 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Programme grande école de l’ISG est visé bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 88 universités partenaires dans 35 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 19300 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année 1 650 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création il y a plus de 40 ans, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale grâce à l’accréditation ACBSP , il est aussi membre de l'EFMD et CLADEA. L'école est également membre de l'American Chamber of Paris, et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.