école de commerce

Diplôme bac+5, Visé par l'État, Grade de Master

Départ immédiat pour Madrid

Emmanuel Azria en troisième année du Master Grande Ecole, en échange académique, nous fait part de ses premières impressions sur sa ville et son université d'accueil.

L'installation à Madrid

Le décor change si vite. A peine avons-nous passé les hauts reliefs de notre frontière commune avec l'Espagne que les verts pâturages de nos chères campagnes bien dessinés se transforment en champs de tons jaune et ocre, découpés aléatoirement. Les températures aussi marquent le début de notre nouvelle vie dans ce pays du sud de l'Europe.   Nous avions prévu de séjourner quelques jours dans un hôtel simple proche de la gare d'Atocha, afin de nous laisser le temps de trouver un logement satisfaisant. La tache fut plus difficile que ce à quoi je m'attendais. L'immobilier espagnol est, comme chacun le sais, en crise. Pourtant, concernant les locations, la période du début de l'année universitaire voit la demande croitre de façon assez exceptionnelle. Les loyers, bien que plus bas qu'à Paris sont assez élevés, compte tenu de la taille des logements. Ce n'est qu'après 4 jours de recherche acharnée que nous avons trouvé la perle rare dans le quartier historique de la Latina, à quelques centaines de mètres des célèbres places Plaza Mayor et Puerta del Sol.

Il ne nous restait plus qu'à nous fournir en nourriture et autres denrées indispensables à notre confort. Les commerces sont nombreux, fournis, mais les produits sont bien différents de ceux que l'on a l'habitude de trouver en France. C'est à ce moment-là que je me suis rendu compte à quel point notre esprit est formaté à l'image que nous avons de nos marques et habitudes de consommation. Et ce formatage est puissant, long à mettre en place. Il nous a donc été assez difficile de trouver nos repères dans les nouvelles marques, et nouvelles façons de consommer.

Après cette installation, nous avons entamé notre visite de la capitale castillane. J'ai choisi ici de ne m'attardé que sur un des faits qui m'a marqué : le tableau Guernica de Pablo Picasso au musée Reina Sofia. Il faut absolument le voir pour se rendre compte de l'importance de ce chef-d'œuvre de Picasso. Mesurant près de 3,5 mètres de haut, pour 7,76 mètres de large. Son histoire l'est tout autant. Commandé par le gouvernement espagnol pour l'exposition universelle de Paris, il est peint par Picasso en 1 mois. Il représente le bombardement de Guernica par les Allemands en 1937. Pour l'histoire, lorsque, à Paris, Picasso reçoit la visite de l'ambassadeur nazi qui lui demande au sujet du tableau « C'est vous qui avez fait ça ? », il répondra « Non...Vous. ». Ainsi, nous nous sommes adaptés à la vie madrilène, au décalage horaire (activité de 10h à 1h du matin), aux corridas, aux tapas. Bref, nous sommes devenus espagnols.

Madrid1.jpg

Universidad Carlos III de Madrid

Le campus de Carlos III est exceptionnel, bien qu'un peu excentré (Getafe se trouve à 1h de transport du centre de Madrid). Il regroupe une quinzaine de bâtiments, tous pourvus de salles informatiques, de salles de cours modernes et bien équipées. Un complexe sportif exceptionnel, digne de la NASA, est à notre disposition (moyennant inscription). Le campus est pourvu de deux cafétérias et d'une bibliothèque.

Nous sommes pour la plupart intégré à l'UFR  « Gestión de empresa », qui est l'un des plus importants du campus. Il y a aussi un UFR de Droit. Mais la spécialité de ce campus en particulier est l'UFR d'études de journalisme. En visitant les bâtiments, on découvre des salles de cours spécialisés ressemblant plus à des studios de télévision, des salles de production. On croise fréquemment des étudiants avec une caméra de télé sur l'épaule, suivi d'un jeune perchman.

Sur le plan multiculturel, nous sommes près de 800 étudiants étrangers sur le campus, de tous les continents. Nous avons même croisé des anciens étudiants espagnols de l'ISG. Les journées sur le campus sont assez calmes. Les étudiants assistent à leurs cours et les espaces communs ne se remplissent que le temps d'une pause déjeuné ou entre deux cours. Nous passons une bonne partie du temps libre entre deux cours dans le bâtiment dédié aux activités sportives, où nous profitons de la salle de sport, de terrains de tennis, d'un terrain de football, mais aussi d'une piscine et d'un Spa.

 

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

Nuage de tags

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre IONIS Education Group, créé il y a plus 40 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Programme grande école de l’ISG est visé bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 88 universités partenaires dans 35 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 19300 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année 1 650 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création il y a plus de 40 ans, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale grâce à l’accréditation ACBSP , il est aussi membre de l'EFMD et CLADEA. L'école est également membre de l'American Chamber of Paris, et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.