école de commerce

Diplôme bac+5, Visé par l'État, Grade de Master

Un semestre au Mexique : bilan d'une expérience enrichissante

Marion Noirot, étudiante en dernière année de Master Grande Ecole a choisi le Mexique pour effectuer un semestre en échange académique. De retour en France, elle dresse le bilan de cette riche et inoubliable expérience.

Marion Noirot 2.jpg"Partie à Mexico le 1er août, je suis revenue pour les fêtes de Noël à Paris, il est l'heure pour moi de dresser le bilan de cette expérience internationale. A l'école et aux amis, on parle d'échange universitaire, mais mon séjour à Mexico fut beaucoup plus. C'est vrai, c'est d'abord un échange d'étudiants entre deux écoles, mais pour nous les voyageurs, c'est surtout un échange entre cultures, une chance de connaître de nouveaux amis, d'effectuer des expériences et formidable occasion de découverte. Comment pourrais-je faire un bilan autre que positif ? Cet échange universitaire de 4 à 6 mois est obligatoire à l'ISG, et je pense que c'est une bonne chose, car ce genre d'expatriation est indispensable pour nous faire gagner en maturité, adaptabilité et améliorer notre niveau en langue.

Appréhension et difficultés
Vivre dans un nouveau pays n'est jamais facile. Je souhaitais m'immerger totalement dans le « way of life » mexicain, j'ai donc choisi de vivre dans le sud de la ville, dans une résidence où mes colocataires et moi étions les seuls européens. Ce fut un bon équilibre : vivre comme des mexicains avec des européens ! La seule et vraie difficulté à laquelle j'ai du faire face face est la sécurité. On dit tous que Mexico est une ville dangereuse jusqu'au moment où l'on y vit et où l'on s'en rend vraiment compte... Au niveau académique, il n'a pas été aisé pour moi de retourner à l'école, après mon année de césure en entreprise. D'autant moins que je n'avais pas pratiqué l'espagnol depuis mon dernier semestre à l'ISG...

Opportunités
Sur le plan personnel, mon séjour à Mexico a été l'occasion de quitter Paris et de voyager pour la première fois, et quel voyage ! Ce fut la rencontre d'une nouvelle culture et de nouveaux amis. J''y ai appris l'autonomie, du fait de vivre seule et d'avoir des responsabilités domestiques. J'ai également gagné en maturité, en raison de l'ouverture à d'autres façons de faire et de voyager. Les mexicains étant naturellement très ouverts et amicaux, j'ai fait de très belles rencontres ! Mais j'ai également rencontré des gens de beaucoup d'autres nationalités : suédoise, danoise, serbe...
Au niveau scolaire, il est bon de rappeler que le choix de ma destination, outre le beau temps et les tacos... était réfléchi ! J'ai choisi Mexico pour y réaliser une spécialisation en Développement Durable et RSE. Choix qui s'est révélé être bon, le TEC de Monterrey étant reconnu pour la qualité et les compétences de ses étudiants en ingénierie du Développement Durable. A l'université j'ai donc acquis de nouvelles connaissances dans le domaine, au sein duquel je souhaite évoluer. Enfin, les méthodes d'enseignements sont totalement différentes, étudier à Mexico a été l'occasion d'améliorer ma flexibilité, et de considérer d'autres manières d'étudier. Sur le plan professionnel, mon échange universitaire a également été très positif. J'ai rencontré beaucoup d'acteurs du développement durable, professionnels, scientifiques, passionnés... Certains, m'ont enseigné leur travail, comme une consultante en RSE chez Sustenta RSE, d'autres m'ont transmis leur passion de l'écologie, comme la propriétaire d'un éco‐hôtel œuvrant pour la reforestation à Sontecomapan, enfin mes professeurs m'ont enseigné les fondamentaux du développement durable.

Mexique-Marion Noirot.jpg


Perspectives d'avenir
Grâce à cette expérience humaine, culturelle et internationale, je pense avoir considérablement amélioré mes perspectives d'avenir. Parler couramment l'anglais et l'espagnol est aujourd'hui indispensable pour travailler dans une grande entreprise. Et quoi de mieux pour celà que d'être totalement immergée dans une culture ? J'envisage également un séjour d'un an ou deux ans au Canada, afin de perfectionner mon anglais. Ensuite, une expérience internationale est un gage d'adaptabilité et d'ouverture d'esprit, qualités que j'ai développées et que je pourrais démontrer lors d'entretiens professionnels. Enfin, et c'est le point le plus important, j'ai acquis de vraies connaissances théoriques et pratiques en termes de Développement Durable et RSE, puisque j'ai également réalisé des projets scolaires, comme le diagnostic RSE d'une PME, des simulations de négociations environnementales, des voyages scolaires..."

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

Nuage de tags

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre IONIS Education Group, créé il y a plus 40 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Programme grande école de l’ISG est visé bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 88 universités partenaires dans 35 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 19300 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année 1 650 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création il y a plus de 40 ans, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale grâce à l’accréditation ACBSP , il est aussi membre de l'EFMD et CLADEA. L'école est également membre de l'American Chamber of Paris, et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.