Ecole de commerce

Diplôme Grande École visé Bac+5, Grade de Master

Actualités et presse

ISG Stories : la Prep.ISG vue par Lina, Frédéric et Paul

Accessible après un Bac ES, S, L ou STMG, la Prep.ISG est une formation initiale idéale pour intégrer ensuite le Master Grande École ISG (diplôme visé Bac+5, Grade de Master).

Projets créatifs en équipe, mémoires, rencontres avec des professionnels, atmosphère propice au développement personnel, vie associative... découvrez cette prépa différente, grâce à Lina, Frédéric et Paul.

Prep.ISG : l'excellence d'une prépa, l'ouverture d'une grande école de commerce !

palmares challenge general.jpg

Accessible après un Bac ES, S, L ou STMG, la Prep.ISG est une formation initiale idéale pour intégrer ensuite le Master Grande École ISG (diplôme visé Bac+5, Grade de Master).

Pour savoir si la Prep.ISG et le Master Grande École de l'ISG sont faits pour toi, réponds à ces 3 questions :

ISG Projets Créatifs et encadrement personnalisé.png

  • Souhaites-tu étudier dans un environnement encadré ?

Les enseignants de Prep.ISG t'apprennent à organiser ton travail et et t'aident à progresser.

Les classes ne comptent pas plus de 30 étudiants, qui étudient dans une ambiance d'entraide.

  • As-tu envie de t'investir dans des projets concrets ?

Les cours de Prep.ISG sont diversifiés, pour te donner une vraie culture générale et des bases solides pour ton avenir.

L'approche est ludique et concrète : projets créatifs en équipe, vie associative, conférences, rencontres de professionnels...

  • T'imagines-tu diplômé(e) d'une Grande École de Commerce ?

Le diplôme Grande École de l'ISG est visé Bac+5 (Grade de Master) et permet d'intégrer un réseau influent de 20 000 anciens élèves.

Mais aussi de vivre des expériences internationales d'exception, d'être coaché pour réaliser tes projets et de réussir ta carrière dans la voie qui te convient !



Si tu as répondu oui à une de ces questions, découvre la Prep.ISG et le Master Grande École vus par ses étudiants :


Un test de personnalité, suivi d'un débrief personnalisé (et gratuit) par un expert, ça t'intéresse ?

Pour en profiter, inscris-toi vite à la Journée Portes Ouvertes ISG du 18 mars (11H à 16H) !

(Nombre de places limité)

IONIS Mag #34 vient de paraître !

Le dernier numéro de IONIS Mag vient de sortir, vous y vous trouverez l'actualité de l'ensemble des écoles membres de IONIS Education Group, dont l'ISG.

Vous pouvez le consulter en ligne, en particulier :

  • Page 36 à 47 : un dossier sur l'International avec notamment les témoignages d'étudiants et diplômés de l'ISG.
  • Pages 48 à 51 : le dossier "Ils enseignent, il publient" avec l'interview de Sébastien Stenger, enseignant chercheur à l'ISG, qui vient de recevoir le Prix "Le Monde" de la recherche universitaire 2016 pour sa thèse.
  • Pages 58 à 61 : un dossier consacré aux entrepreneurs, dont Martin Gaston-Dreyfus (ISG Promo 2013), co-fondateur de GlobeDreamers.
  • Et tous les événements passés et à venir de l'ISG dans "Au cœur des écoles" pages 62 et 63.

Bonne lecture !

4L Trophy 2017 : En route pour l'aventure !

logo_trophy.jpgJulie Margosyan et Alexandra Cheron sont étudiantes en 1ère année du Master Grande École, au sein du Parcours Classique. Depuis plusieurs mois, elles se préparent à vivre une aventure incroyable en participant à la 20ème édition du 4L Trophy, du 16 au 26 février 2017.

Les Dames 2 Coeur, comme elles se sont surnomées pour l'occasion et à bord de leur Dartoche (référence aux nombreuses heures passées à faire des paquets cadeaux chez leur sponsor Darty) vont parcourir plus de 6 000 km de Paris à Marrakech afin d'apporter du matériel et des fournitures scolaires aux enfants les plus démunis du Maroc. Avant de retrouver les 1 000 autres équipages sur la ligne de départ, Julie et Alexandra nous apportent leur témoignage.

Pourquoi avoir choisi de participer à l'édition 2016 du 4L ?
Nous avons décidé de participer au 4L Trophy car nous avions envie de vivre une expérience hors du commun, mélangeant voyage et aventure.
A cela s'ajoute le côté humanitaire, pouvoir aider des enfants qui n'ont pas la chance d'aller à l'école dans de bonnes conditions représentait une cause importante à nos yeux. Enfin, nous souhaitions aussi nous lancer un petit challenge : mener un projet comme celui-ci de A à Z représente beaucoup de responsabilités, d'investissement et une bonne gestion des imprévus. C'est aussi une très belle aventure humaine car on rencontre de nombreuses personnes, issues de milieux différents mais aussi de nationalités différentes.

Comment avez-vous financé ce projet ?
Nous avons contacté plus de 150 groupes et entreprises et nous avons eu la chance que huit d'entre elles nous accordent leur confiance et acceptent de nous sponsoriser. Nous avons aussi beaucoup mis la main à la patte ! Nous avons, d'une part, organisé une vente de gâteaux au sein des locaux de l'ISG qui nous a apporté plus de 300 €.

4L ventes.jpgD'autre part, nous avons passé trois semaines au sein du magasin Darty Ternes sur un stand « papiers cadeaux » juste avant les fêtes de Noël, tous les soirs après nos cours puis toute la journée de 9h à 20h durant les vacances scolaires. Ce fut une expérience vraiment épuisante mais tout de même enrichissante car nous avons pu échanger sur notre projet et nous nous sommes vraiment senties soutenues par toutes ces personnes qui s'intéressaient à notre projet. Nous avons même rencontré un de nos sponsors en lui faisant un paquet cadeau ! Ce stand nous a permis de récolter 2 700 €, grâce à la générosité des clients.

4dames 2 coeurL.jpgQuelles sont les prochaines étapes d'ici au départ ?
Notre départ s'annonce pour le 13 février et il nous reste encore plein de petites choses à faire. Notre voiture est prête, mais il faut que l'on s'entraîne à la conduire avant de partir, et que l'on apprenne quelques techniques en cas de panne. Il nous reste aussi tous les achats de dernière minute et quelques modalités à régler : lister le contenu de la voiture pour passer les douanes et chose ô combien importante, coller nos stickers sur la voiture, car un 4L Trophy sans son lot de sponsors ce n'est pas drôle ;-)

Qu'attendez-vous de cette expérience ?
Nous avons hâte d'y aller pour vivre une expérience qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie, voir des paysages magnifiques et rencontrer des personnes que nous n'aurions jaamais pu rencontrer sans le 4L Trophy
. Nous souhaitons nous surpasser, aller au-delà de nos limites et accumuler de l'expérience afin de pouvoir faire face plus facilement aux difficultés que nous pourrons rencontrer au cours de notre vie professionnelle.

Retrouvez l'aventure des Dames 2 Coeur sur facebook.

En savoir plus sur le 4L Trophy

ISG Stories : la Prep.ISG vue par Radja, Ismaïl et Oscar

La Prep.ISG est une formation initiale idéale pour intégrer le Master Grande Ecole de l'ISG. Deux rentrées sont proposées : septembre ou février, pour les étudiants qui souhaitent se réorienter sans perdre leur année.

Variété des cours, projets créatifs en équipe, rencontres de professionnels, effectifs à taille humaine... découvrez cette prépa différente, grâce à Radja, Ismaïl et Oscar.

Vidéo Planète Métiers : Martin Gaston-Dreyfus, Co-fondateur de GlobeDreamers

Martin Gaston-Dreyfus (ISG promo 2013) a cofondé GlobeDreamers, une start-up qui propose une plateforme de financement participatif et de sponsoring au service des rêves de voyage.

Il répond à nos questions sur son parcours à l'ISG, son envie de créer sa propre entreprise et ses projets.

L'objectif des vidéos Planète Métiers est d'aider les étudiants et futurs étudiants à s'orienter, en découvrant des fiches-métier filmées, axées non pas sur des présentations générales mais sur des exemples concrets d'anciens élèves de l'ISG.

ISG : ne perds pas une année, pense à la rentrée décalée !

palmares challenge general.jpg

Tu n'es pas sûr(e) d'avoir choisi les études qui te conviennent ?

Tu as le droit de changer d'avis, il n'est pas trop tard pour te réorienter et trouver ta voie !

Après le Bac, la Prep.ISG prépare à intégrer le Master Grande Ecole de l'ISG en 2 ans (rentrée de septembre) ou en 1,5 an grâce à un dispositif pédagogique renforcé (rentrée de février). Pour savoir si la Prep.ISG et le Master Grande École de l'ISG sont faits pour toi, réponds à ces 3 questions :

ISG Projets Créatifs et encadrement personnalisé.png

  • Souhaites-tu étudier dans un environnement encadré ?

Les enseignants de Prep.ISG t'apprennent à organiser ton travail et et t'aident à progresser.

Les classes ne comptent pas plus de 30 étudiants, qui étudient dans une ambiance d'entraide.

  • As-tu envie de t'investir dans des projets concrets ?

Les cours de Prep.ISG sont diversifiés, pour te donner une vraie culture générale et des bases solides pour ton avenir.

L'approche est ludique et concrète : projets créatifs en équipe, vie associative, conférences, rencontres de professionnels...

  • T'imagines-tu diplômé(e) d'une Grande Ecole de Commerce ?

Le diplôme Grande Ecole de l'ISG est visé Bac+5 (Grade de Master) et permet d'intégrer un réseau influent de 20 000 anciens élèves.

Mais aussi de vivre des expériences internationales d'exception, d'être coaché pour réaliser tes projets et de réussir ta carrière dans la voie qui te convient !



Si tu as répondu oui à une de ces questions, découvre la Prep.ISG et le Master Grande École vus par ses étudiants :


Un test de personnalité, suivi d'un débrief personnalisé (et gratuit) par un expert, ça t'intéresse ?

Pour en profiter, inscris-toi vite à la Journée Portes Ouvertes ISG du 28 janvier (11H à 16H) !

(Nombre de places limité)

Sébastien Stenger, lauréat du prix "Le Monde" de la recherche universitaire

STENGER SEBASTIENgood.jpgSébastien Stenger, enseignant-chercheur à l'ISG, vient de recevoir le Prix « Le Monde » de la recherche universitaire 2016 pour sa thèse : « Pourquoi travaille-t-on dans un cabinet d'audit 'Big Four' ? Fonctions du système 'up or out' : contrôle, compétition et prestige social ».

Il y explique comment les grands cabinets (les 'Big Four'), qui ont imposé leur modèle anglo-saxon sur le marché de l'audit, ont aussi imposé leur organisation du travail. Celle-ci influence le déroulement des carrières ainsi que la nature du métier substituant à l'image du professionnel expert en comptabilité, celle d'un entrepreneur élitiste davantage motivé par des considérations de prestige.

Pourquoi avoir choisi ce sujet ?

Étudiant issu de classe préparatoire littéraire, je suis rentré, un peu par le hasard des concours et des rencontres, à HEC. En parallèle, j'ai continué des études de philosophie. Cette thèse était une manière de rapprocher ces deux univers, les sciences humaines et le commerce. À HEC, nombre de mes amis ont rejoint ces grands cabinets dans lesquels ils travaillaient souvent plus de 80 heures par semaine. Pour cette thèse, je me suis fait recruter par l'un de ces cabinets pour mieux comprendre ce qu'il s'y passait à l'intérieur.

En quoi le modèle de management de ces entités est-il particulier ?

Les « Big Four », ces grands cabinets de conseils internationaux (Deloitte, EY, KPMG et PricewaterhouseCoopers) qui offrent une multitude de services aux grandes entreprises, possèdent un poids économique très important en France et à l'étranger. Une de leurs spécificités est leur modèle de management, « up or out » : il consiste à sélectionner chaque année les meilleurs salariés pour les faire passer au grade supérieur. Les auditeurs sont ainsi classés les uns par rapport aux autres. Les meilleurs montent dans la hiérarchie tandis que les moins bons sont invités à quitter l'entreprise. Ce système de management, assez particulier, peut créer de la motivation avec une grille hiérarchique très structurante, mais il peut aussi être source d'inquiétude, d'incertitude et de frustration.

Quels sont les effets d'une telle organisation du travail ?

Pour réussir dans ces cabinets, les compétences techniques sont importantes, mais certains savoir-être sont tout aussi centraux. En interne, cette organisation du travail favorise une vie courtisane, plus marquée encore que dans d'autres entreprises. Pour y réussir, il faut être repéré, avoir bonne réputation et nouer de bonnes relations. L'un des effets pervers est que ces cabinets ne sont paradoxalement pas les meilleures entreprises pour s'épanouir, dans les premières années, en tant que professionnel passionné par l'audit. La culture élitiste qui y règne fait que le contenu du travail devient secondaire au profit du goût de la compétition et du relationnel commercial.

L'attrait pour les « Big Four » n'a-t-il pas diminué auprès des jeunes diplômés ?

Il y a toujours eu des modes. L'audit était très en vogue dans les années 1990, puis le conseil et la finance dans les années 2000. Aujourd'hui, la vie d'entrepreneur est très en vogue et lancer sa start-up prestigieux. Mais cela ne remet pas en cause le poids économique de ces cabinets d'audit. Ils peuvent d'ailleurs adopter ces nouveaux codes (les horaires de travail plus flexible, le télétravail...) pour recruter. Mais Ce sont eux qui font toujours « circuler » l'élite des cadres. Leur poids et leur attrait restent toujours très forts, et les passerelles subsistent : pour les entrepreneurs déçus dont la start-up n'a pas décollé, ces cabinets constituent une filière importante pour revenir à la grande entreprise.

Qu'est-ce que ce fonctionnement enseigne sur le système économique actuel ?

Ces cabinets sont importants car ils garantissent la confiance dans notre système économique. Ma thèse souligne que certains aspects de ce modèle anglo-saxon qui s'est imposé (il existe un modèle français fait de petits cabinets dominés par ces grands acteurs mondiaux) peuvent affaiblir l'éthique professionnelle des auditeurs. La division très poussée du travail, l'orientation commerciale, l'importance de l'avancement hiérarchique tendent à pousser les salariés à se comporter comme des joueurs, des compétiteurs, aux dépends de leur véritable métier et de ces enjeux ? Plus globalement, cela donne à réfléchir sur les élites économiques et leur rapport au travail, dans un contexte où la défiance vis-à-vis de celles-ci n'a jamais été aussi importante.

La rentrée de février en Prep.ISG, vue par Rosalie

Aujourd'hui étudiante en 2ème année de Prep.ISG, Rosalie a d'abord intégré en février dans le cadre de la rentrée décalée. Elle nous apporte son témoignage sur son parcours.

rosalie reichmann 2.jpgRosalie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis actuellement en 2ème année de Prep.ISG, après avoir intégré l'année dernière en février, dans le cadre de la rentrée décalée. Après un Bac S, je m'étais d'abord orientée vers des études de droit. Dès le premier trimestre, j'ai compris que ce n'était pas fait pour moi.

Aimant le contact et les challenges, j'ai décidé de me réorienter vers des études de commerce. Mes motivations pour intégrer en Prep.ISG étaient de ne pas perdre mon année et surtout de pouvoir rapidement me lancer dans des études qui me plaisaient.

Pourquoi as-tu choisi l'ISG ?

J'ai choisi l'ISG pour son ouverture à l'international et son excellence dans l'apprentissage des langues. L'anglais, par exemple, est pratiqué dans 5 matières différentes. Mais j'ai aussi pu choisir d'autres langues atypiques comme le chinois, que je pratique maintenant depuis 1 an et demi. J'ai également eu l'occasion d'avoir de bons retours des anciens élèves de l'ISG qui ont réussit professionnellement. Cela m'a encouragé et motivé.

Après mes quelques mois en université, dans un environnement caractérisé par l'anonymat et le peu de proximité avec les professeurs, j'étais à la recherche d'une école à mon écoute et qui me soutienne dans mes projets d'avenir.

Aujourd'hui, quel bilan dresses-tu de cette 1ère année en Prep.ISG ?

Cette première année a été une opportunité pour moi, riche d'enseignement et d'épanouissement. L'ISG nous apporte un vrai soutien et des méthodes de travail efficaces. De plus, son enseignement porté sur l'ouverture au monde et la compréhension des enjeux économiques contemporains ont développé mon sens critique et étoffé ma culture générale.

Quel conseil donnerais-tu à un étudiant envisageant une réorientation en cours d'année ?

Mon conseil à un étudiant, souhaitant se réorienter, serait de préparer ses entretiens et de montrer sa réelle motivation. Un changement d'orientation ne doit pas être vécu comme un échec, mais comme une preuve de maturité et de prise d'initiatives pour son avenir professionnel.


La rentrée décalée en Prep.ISG est une opportunité idéale pour se réorienter ou pour débuter ses études supérieures en février après une période à l'étranger, sans pour autant perdre une année, grâce à un dispositif pédagogique renforcé (cours de février à mai) :

  • Suivi pédagogique individualisé et effectifs à taille humaine
  • Approche concrète : projets créatifs, travail en équipe, rencontres avec des professionnels
  • Solidarité entre les élèves

Alliant fondamentaux, enseignements d'ouverture, projets créatifs en équipe et développement personnel, la Prep.ISG réalise la synthèse entre classe préparatoire généraliste (culture générale, rigueur, méthodologie) et Grande École de Commerce (esprit d'équipe, créativité, pédagogie appliquée).

En savoir plus sur la Prep.ISG

La rentrée de février en Prep.ISG, vue par Rosalie

Aujourd'hui étudiante en 2ème année de Prep.ISG, Rosalie a d'abord intégré en février dans le cadre de la rentrée décalée. Elle nous apporte son témoignage sur son parcours.

rosalie reichmann 2.jpgTout d'abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis actuellement en 2ème année de Prep.ISG, après avoir intégré l'année dernière en février, dans le cadre de la rentrée décalée. Après un Bac S, je m'étais d'abord orientée vers des études de droit. Dès le premier trimestre, j'ai compris que ce n'était pas fait pour moi.

Aimant le contact et les challenges, j'ai décidé de me réorienter vers des études de commerce. Mes motivations pour intégrer en Prep.ISG étaient de ne pas perdre mon année et surtout de pouvoir rapidement me lancer dans des études qui me plaisaient.

Pourquoi as-tu choisi l'ISG ?

J'ai choisi l'ISG pour son ouverture à l'international et son excellence dans l'apprentissage des langues. L'anglais, par exemple, est pratiqué dans 5 matières différentes. Mais j'ai aussi pu choisir d'autres langues atypiques comme le chinois, que je pratique maintenant depuis 1 an et demi.

J'ai également eu l'occasion d'avoir de bons retours des anciens élèves de l'ISG qui ont réussit professionnellement. Cela m'a encouragé et motivé.

Après mes quelques mois en université, dans un environnement caractérisé par l'anonymat et le peu de proximité avec les professeurs, j'étais à la recherche d'une école à mon écoute et qui me soutienne dans mes projets d'avenir.

Aujourd'hui, quel bilan dresses-tu de cette 1ère année en Prep.ISG ?

Cette première année a été une opportunité pour moi, riche d'enseignement et d'épanouissement. L'ISG nous apporte un vrai soutien et des méthodes de travail efficaces. De plus, son enseignement porté sur l'ouverture au monde et la compréhension des enjeux économiques contemporains ont développé mon sens critique et étoffé ma culture générale.

Quel conseil donnerais-tu à un étudiant envisageant une réorientation en cours d'année ?

Mon conseil à un étudiant, souhaitant se réorienter, serait de préparer ses entretiens et de montrer sa réelle motivation. Un changement d'orientation ne doit pas être vécu comme un échec, mais comme une preuve de maturité et de prise d'initiatives pour son avenir professionnel.


La rentrée décalée en Prep.ISG est une opportunité idéale pour se réorienter ou pour débuter ses études supérieures en février après une période à l'étranger, sans pour autant perdre une année, grâce à un dispositif pédagogique renforcé (cours de février à mai) :

  • Suivi pédagogique individualisé et effectifs à taille humaine
  • Approche concrète : projets créatifs, travail en équipe, rencontres avec des professionnels
  • Solidarité entre les élèves

Alliant fondamentaux, enseignements d'ouverture, projets créatifs en équipe et développement personnel, la Prep.ISG réalise la synthèse entre classe préparatoire généraliste (culture générale, rigueur, méthodologie) et Grande École de Commerce (esprit d'équipe, créativité, pédagogie appliquée).


En savoir plus sur la Prep.ISG

Abonnez-vous
Suivez l'actualité
de l'école

Recherche

Chercher dans ce blog :

Archives

ISG approprie-toi le monde

A propos de l'ISG :

L'Institut Supérieur de Gestion (ISG), membre de IONIS Education Group, créé il y a près de 50 ans est une Grande Ecole de Commerce, visée par l'Etat, membre de la Conférence des Grandes Ecoles et du Chapitre des Ecoles de Management. Le diplôme Grande école de l’ISG est visé Bac+5 et confère le Grade de Master. Sa pédagogie innovante et en phase avec les entreprises est au service de sa mission : former des managers responsables, créatifs, entreprenants et aptes à évoluer à l’International. L’ISG s’appuie sur un réseau de 125 universités partenaires dans 50 pays et sur son association d’anciens élèves, comptant 20 000 diplômés. L'ISG propose des formations pour tous les profils, de Bac à Bac+5, mais aussi des programmes de formation continue et de VAE pour les personnes ayant déjà une expérience professionnelle. L’ISG forme chaque année près de 3 500 étudiants au sein de ses programmes. Depuis sa création, l'ISG a acquis une reconnaissance internationale, il est membre de l'EFMD, de l'AACSB de CLADEA, de l' AmCham et partenaire de l'UNIDO. Son laboratoire de recherche, le GRiiSG, a pour thèmes de recherche principaux : entrepreneuriat et marché, management et innovation et management des risques.
ISG. Make the world yours.